HK & les Déserteurs

Long story short

Soudain, la route de Vesoul dévale les pentes de la Casbah. Elle n’est plus enivrée d’accordéon et si ce n’est plus Marcel qui chauffe, les cordes de la mandole font tourner la mélodie avec la même folie. La valse musette de Brel s’est faite chaâbi comme si elle n’attendait que cela depuis toujours. Elle n’est pas la seule. Sous le ciel de Paris et Dès que le vent soufflera ont pris la même route, de même que le Toulouse de Claude Nougaro, le très cajun Travailler c’est trop dur ou l’immense Padam padam que créa Édith Piaf. Des chansons si françaises, si enracinées, si habituelles à notre paysage musical de toujours ? « Toutes les grandes histoires de révolution ou de changement commencent par un acte de désertion. » .

Ce n’est pas pour rien que ce nouveau projet s’appelle HK et les Déserteurs : Kaddour Hadadi a déserté à la fois les usages traditionnels de la chanson et les attaches exclusivement méditerranéennes du chaâbi. Il a fait ce que lui dictait sa conscience et même tout simplement son identité de Français né à Roubaix de parents algériens. Les sous-officiers de la pureté culturelle vont cracher leur bile, mais HK et ses Déserteurs font danser Les Passantes de Georges Brassens ou L’Affiche rouge de Léo Ferré. B. Dicale.

Discographie

Les Déserteurs (Blueline/Pias – 2014)

Référence Live

Fest Sémaphore
Cabaret Sauvage
Strasbourg Meditérranée
Roubaix l’Accordéon
Festival MediterranéO…

International

Tunisie
Algérie
Belgique
Suisse

Follow

Booking contact

+33 (0)6 67 28 19 27