La Real Orquesta Cuba

Long story short

Le son cubain, la salsa, ce qu’on appelle « Salsa » aujourd’hui dans le monde, est né dans la région orientale de Cuba, à Santiago de Cuba
Lorsqu’on parle de Buena Vista Social Club, le groupe était composé de nombreux musiciens de Santiago de Cuba comme Ibrahim Ferrer, Compay Segundo etc…
Vivent encore à Santiago de Cuba quelques-uns de ces musiciens et compositeurs qui depuis les années cinquante font de la danse à Cuba entre danzones et la rumba….avec un son très particulier et unique de Santiago de Cuba, très proche de la montagne où le son originel est né ainsi que ses variantes telles que la Guarracha, le Bolero, le Cha-cha-cha, la Salsa et bien d’autres.
La Real Orquesta Cuba découle de l’intérêt de préserver les racines de cette culture musicale cubaine avec les compositeurs, les arrangeurs, les artistes et les musiciens de l’époque

Le SON CUBAIN, l’ancêtre de la musique dansante à Cuba, héritier direct de l’influence africaine, le son, qui a su se métamorphoser, fusionner, se dévelloper et devenir un genre musical à part entière.
Le SON CUBAIN qui a traversé toutes les époques de l’histoire cubaine, il a connu la Cuba coloniale, l’esclavagisme, la guerre d’indépendance, où il a réussi à se transcender à La Havane non seulement en entrant dans les salons selects de la bourgeoisie mais aussi dans les quartiers populaires et plus particulièrement dans les « solares ». Il a été témoin de la Révolution et a dépassé les frontières dans les années 70′ pour donner naissance, dans les quartier populaires du Bronx à la salsa, devenant ainsi un genre musicale identitaire de toute l’Amérique Latine.

Le SON CUBAIN au fils du temps a su se faire l’ambassadeur de la culture cubaine, par son métissage, la joie de vivre ensemble, le partage, l’amour. 
Aldo Medina Caballero, musicien cubain à Paris fonda avec son père en 2010 LA REAL ORQUESTA CUBA et décide de réaliser ce documentaire afin de retracer l’histoire du SON CUBAIN et se faire témoin de la place qui occupait dans la société orientale cette musique, ses musiciens, sa danse et les salons aujourd’hui oubliés. 

Le documentaire « Oye Santiago Baila » est un hommage aux nombreux musiciens et orchestres de la région d’orient qui ont compté dans l’histoire de la musique cubaine, comme le Trio Matamoros, Chepin Choven , Pacho Alonso , Los Compradres , Ibrahim Ferrer, Compay Segundo, entre autres.

Line Up

1- Aldo Enrique Medina García. (saxofonista)

2- Ángel Beltrán Contreras (Trompetista)

3- Daniel Mesa Ibarra (saxofonista)

4- Ángel Isaac Vinnent (percusionista)

5- Justina María Balbuena Céspedes, conocida como Nancy Maura (cantante)

6- Pedro Gómez Rodríguez (cantante)

7- Jesús Antonio Nápoles Cuevas (pianista)

8- Osvaldo Calderín Laverdeza (bajista)

9- Luis Felipe Nordet Rojas (percusionista)

10- Jaime Gabriel Rivero Rodríguez (cantante)

11- Juan Francisco Darromán Castellanos (tresero)

12- Obis García Salazar (percusionista)

13- Porfirio Mariol Sagarra (trombonista)

14- Emilio Mariano Despaigne Robert (cantante)

15- Jorge Luis González Almenárez (trompeta)

Follow

Booking contact

+33 (0)6 67 28 19 27